Le décolletage en Haute-Savoie

Une industrie historique et localisée

La Haute-Savoie et plus particulièrement la vallée de l’Arve, bien connue des amateurs de ski et de montagne, l’est également pour son activité industrielle.

La Haute-Savoie est spécialisée dans le domaine du décolletage, branche de la mécanique de précision. Le décolletage est une activité de très haute technicité consistant à usiner des pièces métalliques sur un tour automatique par enlèvement de métal. La haute-Savoie est spécialisée dans le petit décolletage.

Ces pièces sont utilisées dans divers secteurs (automobile, aéronautique, équipement domestique, horlogerie traditionnelle, connectique,…). En fait, tous les produits de consommation courante contiennent un composant réalisé par l’industrie du décolletage.  500 petites et moyennes entreprises environ sont spécialisées dans ce secteur en Haute-Savoie, soit 65 % du décolletage français. 

Pourquoi l’industrie du décolletage s’est-elle développée dans la vallée de l’Arve ?

Cette industrie du décolletage est née de l’industrie horlogère. 

En 1720, un artisan horloger originaire de Haute-Savoie formé à Nuremberg s’installa dans une commune au-dessus de Cluses. Il forma des paysans aux techniques du décolletage et cette activité se développa rapidement. En effet, au 18ème siècle, l’agriculture de montagne ne suffit pas pour subvenir aux besoins des familles et les hommes devaient chercher du travail à l’extérieur principalement pendant les mois d’hiver. Cette activité, commencée à façon pour les maîtres horlogers suisses dans les fermes elles-mêmes, évita l’émigration de nombreux paysans de la vallée. Elle se développa rapidement et s’étendit à la population locale. 

En 1848, une école de l’horlogerie ouvrit à Cluses qui formera une main-d’oeuvre spécialisée. 

Dans le milieu du 19ème siècle, le façonnage artisanal laissa peu à peu place à l’automatisation permettant la réalisation de grandes séries.

À la fin du 19ème siècle, les entreprises spécialisées dans le décolletage pour l’horlogerie se tournèrent vers d’autres branches de l’industrie : automobile, électricité, cycle, téléphonie…

Lors de la première guerre mondiale, les industries de la vallée de l’Arve se développèrent en fournissant à l’armée des pièces et des armes. C’est le véritable lancement du décolletage.  

Dans les années 70, la croissance du secteur automobile et l’apparition de l’électronique et de l’électroménager renforcèrent encore l’industrie du décolletage dans la région. 

Dans les années 80, les tours se numérisèrent permettant de produire des pièces de plus en plus techniques et ouvragées. La vallée de l’Arve devint le premier centre mondial au plan qualitatif dans le domaine de la connectique militaire (mais qui englobe également des applications civiles de hautes technicité). 

Le décolletage aujourd’hui

Après les difficultés rencontrées dans ce secteur lors de la crise économique de 2008, ces entreprises très liées aux secteurs de l’automobile et de l’aéronautique, secteurs très touchés par la pandémie de la Covid 19, rencontrent de grosses difficultés depuis mars 2020. Certaines sont parvenues à diversifiées leur activité.

La très grande majorité des entreprises de décolletage restent des entreprises familiales, créées par le patron actuel ou ses descendants. 

Il est à noter, que les entreprises de décolletage sont très localisées, de Sallanches à Bonneville, avec une forte concentration à Cluses, berceau de cette industrie. Elles ne sont pas implantées dans le secteur plus touristique de la vallée, entre le Fayet et Chamonix, comme si ces deux activités ne pouvaient pas coexister. 

Cette activité industrielle a certainement joué un rôle dans le développement démographique de la vallée et de la région en évitant l’émigration de la population locale et en favorisant une immigration de population extérieure.

Elle joue un grand rôle dans l’économie de cette partie moins touristique du département

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.