Mesure de l’altitude du Mont-Blanc

La hauteur du sommet du Mont-Blanc varie régulièrement en fonction des vents, des intempéries et des températures. La taille du Mont-Blanc dépend de sa calotte glacière dont l’épaisseur varie. Plus les précipitations sont fortes et le vent faible, plus la neige s’accumule au sommet ce qui fait épaissir la calotte neigeuse recouvrant le pic rocheux. Le sommet rocheux culmine à 4 792 mètres. 

Tous les 2 ans depuis 2001, une équipe de géomètre monte au sommet du Mont-Blanc pour en effectuer la mesure. La dernière mesure a été effectuée les 16 et 17 septembre 2021.  Une quinzaine de géomètres entrainés, encadrées par des guides de haute montagne, ont participé à cette expédition de 2 jours d’ascension par les refuges de Tête Rousse et du goûter. ean des Garets, géomètre-expert, est chargé du pilotage de cette expédition. http://Jean des Garets

Une fois au sommet, les géomètres mesurent le point le plus haut du sommet, puis l’arrête et la calotte glacière.

La mesure se fait par le calcul de la distance entre un satellite et une antenne posée au sommet. L’équipe modélise également en trois dimensions sa forme et son évolution. Ils observent ainsi la variation de la masse par secteurs, ceux qui en gagnent et ceux qui en perdent. Ceci permet de savoir si le sommet se déplace. Ainsi, on  a pu mesurer que le sommet de 2009 était 34 mètres plus à l’est que celui de 2003. Se déplacement vers l’est est dû aux vents d’ouest dominants.

Les données recueillies sont ensuite analysées par différents scientifiques (géologues, climatologues,…). Elles serviront de bases pour des analyses futures sur les variations météorologiques et climatiques. C’est la collecte de données sur le long terme qui présente un réel intérêt scientifique et qui justifie ces mesures régulières.

La nouvelle mesure de la hauteur du Mont-Blanc est 4 807,81 mètres, soit 91 centimètres de moins qu’en 2017, date de la dernière mesure. 

Lors de la première mesure récente, en 2001, le Mont-Blanc mesurait 4 810,40 mètres. 2 ans plus tard, il avait perdu 2 mètres.  Il atteindra de nouveau 4 810,90 mètres en 2007 et gardera cette hauteur jusqu’en 2015 qui marque une nouvelle baisse à 4 8088,73 mètres d’altitude. L’altitude la plus basse depuis 2001 a été atteinte en 2019 : 4 806,03 m.

Avant 2001, on considérait que le Mont-Blanc mesurait 4 807 mètres, mesure effectuée en 1863 par une équipe de l’armée française et qui fut validée par le scientifique Joseph Vallot 30 ans plus tard.

Plus que la mesure de la hauteur du sommet, c’est la température de la glace en profondeur qui permet de mesurer l’impact du réchauffement climatique. Elle a été mesurée à -17° en 2004 et se maintient pour l’instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page
Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.