Saint-Gervais les Bains, une ville-station

Saint-Gervais les Bains, une ville avant d’être une station de ski

Dans le contexte actuel dans lequel les remontées mécaniques sont fermées à cause de la pandémie et, plus globalement dans la perspective d’une baisse de l’enneigement futur dû au réchauffement climatique, l’avenir des stations de ski est incertain.

Des grandes stations de ski ont été construites ans les années 1960 pour répondre au nombre croissants d’amateurs de ski. Ces stations ont été construites sur des espaces vierges en altitude avec pour seul objectif d’offrir des services et des hébergements “ski au pied”. C’est le cas, par exemple de Val Thorens et Tignes. Ces stations d’altitude ont l’avantage de bénéficier d’un bon enneigement mais dépendent de la seule activité du ski. Elles sont donc frappées de plein fouet lorsqu’il est impossible de skier. À plus long terme, dans l’hypothèse d’une baisse de l’enneigement et d’une durée plus courte de la saison de ski, ces stations vont devoir trouver un palliatif à la pratique du ski.

En revanche, les stations telles que Saint-Gervais, Saint-Nicolas de Véroce ou Chamonix, se sont développées autour d’une ville ou d’un village existant. Bien qu’à plus faible altitude elle garde un charme authentique et offrent des activités et infrastructures plus diversifiées.

Une ville ancienne

Saint-Gervais et les villages voisins dont Saint-Nicolas sont habités depuis le Moyen-Age au moins et ces deux communes étaient d’importantes paroisses. Il reste à Saint-Gervais deux édifices datant du milieu du 13e siècle et du 14e siècle, les Maisons Fortes de Hautetour et de la Comtesse. Au 17e et 18e siècle furent construites les églises de Saint-Gervais et de Saint-Nicolas, deux joyaux de l’Art Baroque.

La source d’eau thermale du Fayet a été découverte en 1806 et un petit établissement ouvert dès 1807. Les eaux connaissent rapidement un grand succès et des touristes viennent dès 1815. Des hôtels sont construits à Saint-Gervais qui sont toujours présents aujourd’hui et donnent à la ville un caractère de station thermale. L’ancien hôtel du Mont-Joly situé à l’entrée de Saint-Gervais (en montant du Fayet) est l’un des premiers hôtels de villégiature de luxe. Il a été agrandi et se compose de trois bâtiments accolés dont un construit dans le style Art Nouveau. Au début du 20e siècle et jusqu’aux années 30, Saint Gervais s’est développé autour de sa riche clientèle avec la construction de ces bâtiments hoteliers (aujourd’hui des appartements) et de villas.

Saint-Gervais est une ville à part entière qui abrite une population 5 600 habitants et compte de nombreux commerces et services. Elle est également une destination touristique été comme hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.